R-I

Règlement Intérieur

Le but du Règlement Intérieur est de préciser le fonctionnement pendant les activités. Son rôle est d’assurer un séjour agréable et convivial pour tous, en assurant la sécurité du bateau et des équipiers. Chaque membre de l’association s’engage à respecter les clauses de ce RI (intégré dans le bulletin d’adhésion).

Le Topo SÉCU effectué avant chaque début de sortie ou de séjour (Annexe 1)

Le journal de bord sera tenu consciencieusement . Devront y figurer tous les éléments relatifs à la navigation (annexe 2)

Les manœuvres (cf : ci dessous) seront annoncées, anticipées et préparées. Les équipiers se tiendront prêts pour effectuer la manœuvre.

La vie à bord : les membres de l’association sont mixés (patients et valides). Pour ceux soumis à un traitement médical, il faudra resté vigilant et prendre consciencieusement les prescriptions médicales.

Avant chaque appareillage, le bateau sera rangé. Les différents objets seront assurés afin de ne pas pouvoir tomber lors des virements de bord. Les sacs seront assurés grâce aux toiles anti roulis. Les hublots seront fermés et « lockés ».

Tabac : il est rigoureusement interdit de fumer à bord, en navigation comme au ponton ou au mouillage.

‘———-‘

Manœuvres :

Manœuvres de port : départ – arrivée, chronologie, mise en place et rangement des pare batages et aussières, rôle de chaque équipier(e), nœuds de taquet, tour mort et deux 1/2 clef.

Anticipation

Changement de voilure : réglage des voiles, tour de Génois, prise de ris (GV), ferlage de la GV, enrouleur du Génois (surpatage), virement de bord, envoi – affalage du spi

Moteur : chaque usage du moteur devra être rigoureusement reporté dans le journal de bord.

ATTENTION, il est strictement interdit de démarrer le moteur quand le bateau est branché sur le circuit 220v du quai (risque de destruction du chargeur de batterie)

 

Topo SÉCU (annexe 1):

Brassières : portées capelées, longes, lignes de vie (vérification du vissage des bouteilles, lampes)

Radeau de sauvetage : mise à l’eau, percutage, montée à bord

Bouée « fer à cheval » et foscar : localisation + fonctionnement

Déplacement à bord : montée – descente au niveau des haubans, toujours se tenir (une main pour le bateau, une main pour le marin), toujours en chaussures, jamais pieds nus

Matossage et rangement – toiles anti roulis

Winch : fonctionnement (nombre de tour, la gorge, les dents, sens de rotation aiguille d’une montre)

les taquets : Taquets coinceurs : fonctionnement (tirer bas pour border, tirer haut pour choquer), Taquets piano : pincer le galet, repérer les drisses et bosses de ris

Quille : montée en butée, descente de 40 tours maxi

Électricité du bord : (les coupes circuit, le tableau électrique) – ATTENTION : ne jamais démarrer le moteur en étant branché au quai !!!)

Moteur : DM (démarrage moteur) + EM (Extinction moteur) + reporter les heures, et le compteur de l’horamètre dans le JdB

Électronique du bord : Loch Sondeur Speed (Affichage Sondeur préférentiel), VHF, GPS, AIS,

Pyrotechnie : localisation + fonctionnement

Pinoches : localisation + fonctionnement

Extincteurs : localisation + fonctionnement

Signaux de mât : localisation – utilisation

VHF : fonctionnement, canaux d’appel et de trafic

Hublots : vérification des fermetures verrouillées des hublots

Pompes à main : intérieures et extérieures

Journal de Bord (annexe 2) : tous les éléments relatifs à la navigation doivent être reportés dans le Journal de Bord :

  • Composition de l’équipage
  • Topo Sécu
  • Pleins d’eau, de G-Oil
  • horaires de début, de fin de la navigation
  • Moteur : DM + EM + horamètre / baromètre (report des heures moteur)
  • Voilure
  • position
  • Port des brassières

NB 1 : le journal de bord peut être considéré comme un document juridique qui pourrait être utilisé en cas de problème en mer

http://jurisactio.fr/la-preuve-en-droit/

NB 2 : Le Journal de bord est un document officiel obligatoire par tous les navires professionnels.

En plaisance la tenue du journal de bord est obligatoire pour toute navigation au-delà de 6 milles d’un abri. Il a une complète valeur juridique.Il peut être vérifié par les autorités maritimes, exigé par les assureurs. Sa rédaction doit être la plus complète et la plus précise possible. C’est la mémoire du navire.https://www.eaubleue.com/livre-nautique-guide-technique-librairie-voile-plaisance-glenans-vagnon-voiles-et-voiliers/accessoires-de-navigation/journal-de-bord-bm-detail

Remarque : lors de la remise de son bulletin d’inscription, chaque équipier s’engage à respecter les clauses de ce Règlement Intérieur.

 

Règlement Intérieur : version Pdf ici